La billetterie est ouverte !

Fermer

Longines FEI World Cup™ Jumping

Depuis 1979, la Coupe du Monde de saut d’obstacles se joue à travers 3 ligues.

Billetterie en ligne

Initié en 1979, le circuit Longines FEI World Cup™ se dispute à travers 3 ligues : Amérique du Nord, Europe et Chine. Première compétition à se courir en indoor, elle permet de déterminer les 40 cavaliers qui s'affronteront en finale à Paris cette année. Le Jumping International de Bordeaux a accueilli une nouvelle fois la 12e et avant-dernière étape de ce circuit hors-norme.

La ligue européenne en est la plus importante, qualifiant à elle seule 18 cavaliers et concentrant les nations dominantes de ce sport comme l’Allemagne, la Grande-Bretagne, et la France. Bordeaux était la douzième des treize étapes* européennes du circuit Longines FEI World Cup™.

Julien-Epaillard-avec-Quatrin-de-la-Roque-LM---1er-(02)

Retrouvez la compétition en images
Découvrez les listes des départs et les résultats

*Étapes européennes Longines FEI World Cup™ Jumping

  • 1. Oslo (NOR) : 11 au 14 octobre 2018
  • 2. Helsinki (FIN) : 17 au 21 octobre 2018
  • 3. Vérone (IT) : 25 au 28 octobre 2018
  • 4. Lyon (FR) : 31 octobre au 4 novembre 2018
  • 5. Stuttgart (ALL) : 14 au 18 novembre 2018
  • 6. Madrid (ESP) : 22 au 25 novembre 2018
  • 7. La Corogne (ESP) : 07 au 09 décembre 2018
  • 8. Londres (GBR) : 17 au 23 décembre 2018
  • 9. Malines (BEL) : 26 au 30 décembre 2018
  • 10. Bâle (SUI) : 10 au 13 janvier 2019
  • 11. Leipzig (ALL) : 17 au 20 janvier 2019
  • 12. Amsterdam (NL) : 24 au 27 janvier 2019
  • 13. Bordeaux (FR) : 07 au 10 février 2019
  • 14. Göteborg (SWE) : 03 au 07 avril 2019 

Le saut d’obstacles, la quintessence et l’histoire du Jumping

C’est avec le saut d’obstacles qu’est né le Jumping International de Bordeaux et c’est la Coupe du Monde qui l’a rendu international en 1978.
 
Pour accéder à la finale de cette compétition individuelle qui a lieu cette année en France à l’AccorHotels Arena de Paris-Bercy (10 au 15 avril 2018), les cavaliers doivent accumuler de bonnes performances sur des circuits qualificatifs – il y en a seize à travers le monde – pour tenter de décrocher l’une des quarante places de finalistes. Bordeaux s’est inscrit dès le début dans cette histoire mythique du saut d’obstacles, en devenant l’une des étapes fondatrices. Ils ne sont plus aujourd’hui que trois concours des premières heures de la saison 1978-1979, Göteborg, siège régulier de la finale, Londres et Bordeaux.
 
Cette année encore, la compétition bordelaise a été cruciale en vue de la finale française. Avant-dernière étape de la Ligue de l’Europe de l’Ouest, Bordeaux constituait l’ultime chance de faire une entrée ou une remontée en force dans le classement général pour ceux qui auraient pris du retard en début de saison.  Il s'agissait de l’une des dernières occasions pour les cavaliers français de caresser le rêve d’aller à l’AccorHotels Arena. Mais ces retardataires ont eu fort à faire face aux cavaliers qui, bien que caracolant en haut du classement, tiennent toujours à briller à Bordeaux. C’est le cas du Suisse Steve Guerdat, double-vainqueur de la finale (2015 et 2016) ou de Kevin Staut, tous deux déjà qualifiés pour la finale et qui ont tenté de décrocher cette épreuve au palmarès prestigieux.

Mais en plus de cet enjeu sportif au regard de la Coupe du Monde, une victoire à Bordeaux représente surtout une affaire de prestige pour les cavaliers. Bordeaux étant un véritable pilier de l’histoire de ce circuit mythique créé en 1979.

En 39 ans, le palmarès du Grand Prix Coupe du Monde a vu s’inscrire des noms devenus des légendes : David Broome, Gerd Wiltfang, Thomas Frühmann, Franke Sloothaak, John et Michael Whitaker, Roger-Yves Bost, Nick Skelton, Rodrigo Pessoa, Kevin Staut, Michel Robert, qui a récemment quitté la scène ou encore Marcus Ehning, tous des monuments du saut d’obstacles mondial.


Et on se le répète depuis un certain nombre d’années, jamais la forteresse bordelaise n’a cédé à une femme. Bordeaux reste encore et toujours le dernier Grand Prix Coupe du Monde du circuit à n’avoir jamais été remporté par une cavalière !
 
Cette édition 2018 n'a pas fait exception à la règle.

Palmarès bordelais Longines FEI World Cup™ Jumping
  • 2018 : Pieter Devos & Espoir (BEL)
  • 2017 : Julien Epaillard & Quatrin de la Roque LM (FRA)
  • 2016 : Kevin Staut & Rêveur de Hurtebise (FRA)
  • 2015 : Bertram Allen & Romanov (IRL)
  • 2014 : Marcus Ehning & Cornado NRW (GER)
  • 2013 : Hans-Dieter Dreher & Magnus Romeo (GER)
  • 2012 : Kevin Staut & Silvana*HDC (FRA)
  • 2011 : Philip Weishaupt & Catoki (GER)
  • 2010 : Marcus Ehning & Leconte 6 (GER)

Tout le palmarès bordelais

Fiche technique