Congrès & Expositions de Bordeaux vous informe

Acteur responsable au service des rencontres, nous suivons avec une attention particulière l’évolution de la propagation du Coronavirus COVID-19 et nous efforcerons de vous informer régulièrement à travers nos réseaux sociaux. Pour autant, l'épidémie de COVID-19 qui sévit nous contraint à faire évoluer nos process pour garantir le respect des consignes sanitaires en vigueur actuellement. Dans ce contexte, nous vous invitons à privilégier l’envoi de message à cette adresse email : m.bouvier@bordeaux-expo.com. Nos équipes pourront ainsi en prendre connaissance et vous apporter une réponse dans les meilleurs délais. Face à cette situation exceptionnelle, nos équipes restent à votre disposition et s’attachent au quotidien à tout mettre en œuvre pour vous assurer des événements de qualité.

Fermer

Réclamations visiteurs

Le Directeur juridique de Congrès et Expositions de Bordeaux se tient à votre disposition pour vous accompagner dans vos démarches.

Nicolas Caron
Directeur juridique
n.caron@bordeaux-expo.com

Depuis le 1er janvier 2016, en application des articles L 612-1 et suivants du code de la consommation, les professionnels ont l’obligation de proposer à leurs clients consommateurs une solution de médiation. 

1- Pour ce qui concerne les réclamations concernant la billetterie du Jumping International de Bordeaux, Congrès et Expositions de Bordeaux a recours aux services de la Société Médiation Professionnelle, dont les coordonnées sont les suivantes :

https://mediateur-consommation-smp.fr
ou
Société Médiation Professionnelle – consommation, 24, rue Albert de Mun 33000 Bordeaux.

2- Pour ce qui concerne les éventuels litiges survenant entre un consommateur et un exposant du salon du Cheval de Bordeaux, chaque exposant doit conformément à la loi proposer aux consommateurs une solution de médiation.
Il est recommandé de procéder de la manière suivante :

  • Adresser une  réclamation écrite à l’exposant en lui exposant votre demande,
  • Si la réponse n’est pas satisfaisante, saisir le médiateur que l’exposant doit proposer dans ses conditions générales de vente,
  • En cas d’échec de la médiation, il appartient au client de porter l’affaire devant le tribunal compétent.