Achetez votre e-billet dès maintenant !

Fermer

Santé : quels sont les antioxydants les plus bénéfiques pour vos chevaux ?

Comme pour les êtres humains, l’oxydation chez le cheval augmente à mesure que le besoin d'énergie augmente.

C’est le cas notamment pendant l’exercice physique et la gestation. Au fur et à mesure que l'oxydation augmente, la production de ROS (Reactive Oxygen Species), y compris les radicaux libres, peut endommager les tissus vitaux de votre cheval. Cet article explore les différents antioxydants qui agissent sur le cheval et le rôle qu'ils jouent pour le protéger du stress oxydatif.

La vitamine E et la vitamine C agissent ensemble pour assurer l’endurance de votre cheval

La vitamine E est l'antioxydant le plus important. Elle protège les membranes cellulaires des dommages causés par les radicaux libres. La vitamine E est donc essentielle dans l'alimentation de votre cheval. Une carence peut entraîner une mauvaise coordination et divers troubles musculaires et nerveux. Ainsi, la vitamine E est particulièrement importante pour l'exercice des chevaux. En effet, l’exercice peut induire un stress oxydatif. Et des dommages tels que la diminution globale de l’endurance. 

La vitamine C est un autre antioxydant important. Ensemble, les vitamines C et E agissent ensemble pour protéger les tissus vitaux de votre cheval. La vitamine C est nécessaire lorsqu’un cheval est stressé (exemple : exercice intense, longs trajets). La supplémentation peut aider à réduire les effets néfastes du stress sur le système immunitaire.

Le Sélenium et la vitamine E pour protéger le système nerveux et les tissus musculaires

Le sélénium est un oligo-élément qui se trouve dans les plantes. En soi, le sélénium n'a pas beaucoup de capacité antioxydante. En revanche, lorsque le sélénium est associé à la vitamine E, il devient un puissant antioxydant. Ainsi, le sélénium associé à la vitamine E va avoir plusieurs effets. Premièrement, il va arrêter les dommages des cellules nerveuses causés par les radicaux libres. Deuxièmement, il va aider à prévenir les problèmes musculaires chez les chevaux. Attention, car la plupart des aliments commerciaux contiennent déjà du sélénium supplémentaire. Il n'est donc pas nécessaire d’en rajouter à votre cheval. L'apport en sélénium doit toujours être surveillé et ne jamais être complété si votre cheval reçoit des quantités suffisantes. En effet, si le cheval en reçoit trop, cela peut entraîner une toxicité au sélénium.

Le Glutathion pour renforcer le système immunitaire

Le glutathion possède lui aussi des propriétés antioxydantes. Notamment la réactivation des métabolites de la vitamine C et de la vitamine E oxydés par les radicaux libres.

L’appauvrissement en glutathion dans les cellules supprime la réponse immunitaire des globules blancs. Cela empêche les lymphocytes d'entrer dans leur cycle de vie normal et inhibe l'activité des anticorps. De ce fait, le glutathion est couramment inclus dans de nombreux suppléments « stimulants immunitaires » sur le marché. Cependant, il n'a pas été démontré que ce médicament était bénéfique chez les chevaux. En revanche, il fait partie des antioxydants qui ont une action bénéfique sur la vitamine C et la vitamine E.

Pour conclure, nous savons que l'oxydation augmente à mesure que le besoin en énergie augmente et que les chevaux ont des mécanismes internes pour faire face à la production accrue de ROS. Tels que la synthèse de la vitamine C et des enzymes antioxydantes. Mais ces mécanismes internes peuvent ne pas être suffisants lorsque les niveaux de ROS augmentent.

Le meilleur moyen de prévenir des dommages graves est de maintenir votre cheval en bonne santé grâce à une alimentation équilibrée. C’est-à-dire avec les vitamines et les minéraux essentiels, tout en évitant les excès alimentaires.

Pour en apprendre plus sur la santé et le bien-être du cheval,
venez-nous rencontrer au Jumping du 6 au 9 février 2020 :

J'achète mon entrée